Bar loader
1
Don'Acteurs
25 €
Sur 3 500 €
Terminée

Ce projet n'a pas atteint l'objectif de 3 500 € avant le 09/10/2017 et n'a pas pu être financé Fin du projet le : 09/10/2017.

Description

Lumière et partage


Cela fait quelques années maintenant que la lumière est un thème qui m’attire, et vers lequel je tends. J’ai approché plusieurs matériaux et différents concepts avant de trouver le support qui sublime mon sujet.




Quand la vie nous mène où l’on doit être


Avant de me lancer dans la création de luminaires, j’ai été paysagiste pendant dix ans. C’est un accident de la vie qui m’a orientée vers une reconversion professionnelle. J’ai repris des études et passé un diplôme d’art thérapeute. Cette réorientation m’a mené à travailler avec des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ainsi qu’à accompagner des personnes en fin de vie. C’est une expérience précieuse qui m’a fait me questionner sur mes choix de vie. Qu’ai-je vraiment envie de faire ?




Une réponse simple …


Créer et partager ! C’est en partageant la création, avec ces personnes malades ou vieillissantes, que j’ai vu et compris qu’en chacun de nous brillait une petite lumière. Et pour la laisser s’exprimer et briller, quoi de mieux que de la fabriquer !


Puis le papier a croisé mes doigts. Quelle rencontre ! C’est une matière tellement fragile et si malléable. Il m’enseigne la délicatesse et la patience. J’ai donc cherché à utiliser sa finesse, sa transparence, sa souplesse pour les associer à la lumière.


L’attrait pour ce matériau, me vient de l’intérêt suscité par les parois japonaises, elles qui m’ont toujours raconté tant d’histoires. En utilisant le papier washi, je souhaite en toute humilité me rapprocher de ces maîtres d’arts japonais, dont j’admire les oeuvres : les estampes, le façonnage du sabre, l’art du thé, les samouraïs, les geishas… Ils ont un talent pour sublimer l’esthétisme en toute simplicité. Le papier washi m’évoque cette simplicité et ce savoir faire.



Utilisation des fonds

Pourquoi un financement participatif ?

Depuis toujours active dans la vie associative, par mon intervention dans des associations culturelles ou l’animation d’ateliers pour personnes malvoyantes, le projet des ateliers bénévoles est une continuité de ma démarche de partage et d’implication dans la cité.


En effet, je ne peux me résoudre à vendre … uniquement pour vendre ! Je choisi donc de faire un compromis. Je fabrique et je vends des luminaires, et ce, dans le but de pouvoir en vivre et de partager avec d’autres mon savoir-faire, avec une bonne dose de convivialité et d’humanité !


Pour cela, il y a nécessité de monter en puissance. Une partie de ce financement permettra l’exposition de mes luminaires lors de prochains grands salons dédiés au design, à la décoration et au savoir-faire artisanal. Ces salons sont une vitrine : ils permettent surtout de rencontrer des professionnels, amateurs de pièces uniques..


Grâce à l’augmentation des ventes, possible par une plus grande visibilité acquise lors de ces salons, et associée à votre financement participatif, je pourrais dégager du temps et un budget durable pour mon projet moteur. En effet, je souhaite développer des ateliers gratuits (et fournir la matière première), pour des personnes en fin de vie, ainsi que des ateliers pour un partage citoyen par le biais du concept « café associatif ». Je pourrais de ce fait proposer un accès à la création et à une « parenthèse récréative ». Périmètre concerné : Aix, Gardanne et communes des alentours.




Un tournant indispensable


Depuis la mise en marche de ce projet, j’ai pu financer la collaboration de professionnels avec mes fonds personnel : photographe, webdesigner, agent marketing et graphiste pour la conception des supports de communication tels que logo, flyers et cartes de visites (+ impression). Et participer à quelques marchés de créateurs.


Vous trouverez d'ailleurs mon nouveau site ici et ma page facebook !


Cependant, aujourd’hui je dois passer à l’étape supérieure et être présente là où mes clients potentiels se trouvent : les salons. Et ce, à la fois pour asseoir mon emploi, et ce projet d’ateliers qui me tient à cœur ! Mais ces grands salons spécialisés coûtent chers !


C'est pourquoi je me tourne vers vous afin de passer de l'atelier à la lumière partagée !


Un grand merci à tous !



Marie-Laure

Description

Lumière et partage


Cela fait quelques années maintenant que la lumière est un thème qui m’attire, et vers lequel je tends. J’ai approché plusieurs matériaux et différents concepts avant de trouver le support qui sublime mon sujet.




Quand la vie nous mène où l’on doit être


Avant de me lancer dans la création de luminaires, j’ai été paysagiste pendant dix ans. C’est un accident de la vie qui m’a orientée vers une reconversion professionnelle. J’ai repris des études et passé un diplôme d’art thérapeute. Cette réorientation m’a mené à travailler avec des personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ainsi qu’à accompagner des personnes en fin de vie. C’est une expérience précieuse qui m’a fait me questionner sur mes choix de vie. Qu’ai-je vraiment envie de faire ?




Une réponse simple …


Créer et partager ! C’est en partageant la création, avec ces personnes malades ou vieillissantes, que j’ai vu et compris qu’en chacun de nous brillait une petite lumière. Et pour la laisser s’exprimer et briller, quoi de mieux que de la fabriquer !


Puis le papier a croisé mes doigts. Quelle rencontre ! C’est une matière tellement fragile et si malléable. Il m’enseigne la délicatesse et la patience. J’ai donc cherché à utiliser sa finesse, sa transparence, sa souplesse pour les associer à la lumière.


L’attrait pour ce matériau, me vient de l’intérêt suscité par les parois japonaises, elles qui m’ont toujours raconté tant d’histoires. En utilisant le papier washi, je souhaite en toute humilité me rapprocher de ces maîtres d’arts japonais, dont j’admire les oeuvres : les estampes, le façonnage du sabre, l’art du thé, les samouraïs, les geishas… Ils ont un talent pour sublimer l’esthétisme en toute simplicité. Le papier washi m’évoque cette simplicité et ce savoir faire.



Utilisation des fonds

Pourquoi un financement participatif ?

Depuis toujours active dans la vie associative, par mon intervention dans des associations culturelles ou l’animation d’ateliers pour personnes malvoyantes, le projet des ateliers bénévoles est une continuité de ma démarche de partage et d’implication dans la cité.


En effet, je ne peux me résoudre à vendre … uniquement pour vendre ! Je choisi donc de faire un compromis. Je fabrique et je vends des luminaires, et ce, dans le but de pouvoir en vivre et de partager avec d’autres mon savoir-faire, avec une bonne dose de convivialité et d’humanité !


Pour cela, il y a nécessité de monter en puissance. Une partie de ce financement permettra l’exposition de mes luminaires lors de prochains grands salons dédiés au design, à la décoration et au savoir-faire artisanal. Ces salons sont une vitrine : ils permettent surtout de rencontrer des professionnels, amateurs de pièces uniques..


Grâce à l’augmentation des ventes, possible par une plus grande visibilité acquise lors de ces salons, et associée à votre financement participatif, je pourrais dégager du temps et un budget durable pour mon projet moteur. En effet, je souhaite développer des ateliers gratuits (et fournir la matière première), pour des personnes en fin de vie, ainsi que des ateliers pour un partage citoyen par le biais du concept « café associatif ». Je pourrais de ce fait proposer un accès à la création et à une « parenthèse récréative ». Périmètre concerné : Aix, Gardanne et communes des alentours.




Un tournant indispensable


Depuis la mise en marche de ce projet, j’ai pu financer la collaboration de professionnels avec mes fonds personnel : photographe, webdesigner, agent marketing et graphiste pour la conception des supports de communication tels que logo, flyers et cartes de visites (+ impression). Et participer à quelques marchés de créateurs.


Vous trouverez d'ailleurs mon nouveau site ici et ma page facebook !


Cependant, aujourd’hui je dois passer à l’étape supérieure et être présente là où mes clients potentiels se trouvent : les salons. Et ce, à la fois pour asseoir mon emploi, et ce projet d’ateliers qui me tient à cœur ! Mais ces grands salons spécialisés coûtent chers !


C'est pourquoi je me tourne vers vous afin de passer de l'atelier à la lumière partagée !


Un grand merci à tous !



Marie-Laure